Gaele, la clé du succès des équipes

Manager son équipe en tenant compte de la différence entre fonctions et rôles

Les managers ont tendance à accorder de l'importance aux fonctions effectives de leurs collaborateurs mais pas assez aux rôles qu'ils jouent dans l'équipe. En quoi cela influence la performance de l'équipe ?

La fonction décrit la responsabilité fonctionnelle ou technique

C'est la raison d'être du collaborateur au sein de l'équipe, la définition du travail qu'il doit produire souvent accompagné d'objectifs chiffrés ou non.

Le rôle décrit la position du collaborateur dans l'équipe

Cette notion est beaucoup plus informelle car souvent non verbalisée. C'est beaucoup plus la constatation d'un état de fait qu'une déclaration effectuée a priori.
Les rôles s'acquièrent peu à peu dans l'équipe et peuvent même évoluer, changer et tourner entre les membres d'une équipe.

Exemple de rôle dans une équipe :

  • Le rôle d'expert technique, de référent, de spécialiste d'un matériel ou d'une technologie détient un savoir reconnu sur un domaine particulier. Il est généralement invité à diffuser ce savoir auprès de ses collègues.
  • Le gardien de la mémoire du service : Souvent un des plus anciens collaborateurs, il est le référent des anciens dossiers, des problématiques déjà rencontrées, des interlocuteurs externes rencontrés il y a longtemps...
  • Le leader d'ambiance : C'est lui qui organise des rencontres informelles, des "pots", qui fait des blagues, qui arrive à remonter le moral des troupes... Il a un rôle de "ciment" très important pour l'équipe.
  • Le leader d'action : Il parvient à motiver ses collègues pour les mettre en action même dans l'adversité. Il a un talent particulier pour coordonner et mener les actions.
  • Le communiquant : Il est à l'aise pour faire des présentations, rencontrer des interlocuteurs extérieurs, vendre des idées ou des produits, etc.
  • Le confident, le psy : Ce rôle permet aux collaborateurs de venir évacuer une partie de leur soucis professionnels en parlant et recevant de l'empathie.

L'importance des rôles pour le fonctionnement de l'équipe :

Même s'ils sont informels et non écrits, les rôles de chacun ont une importance déterminante dans la bonne marche de l'équipe :

  • Une absence dans un rôle crucial peut handicaper sérieusement la vie du groupe (absence de leader, d'expert technique, de liant social).
  • A l'inverse, leur présence permet au groupe de se structurer et d'avancer en cohérence, quand ils sont répartis harmonieusement.
  • D'un point de vue individuel et psychologique chacun dans un groupe cherche à être reconnu pour ses qualités propres. Plutôt que d'entamer une bataille sur le plan des fonctions ou des responsabilités, les rôles volontairement endossés permettent aux collaborateurs d'identifier, de valoriser et promouvoir leurs spécificités et aptitudes particulières.
  • L'existence de rôles reconnus permet donc d'asseoir une cohésion de groupe durable. C'est un élément de gratification qui va également donner de la stabilité au groupe. En effet, chacun est bien conscient qu'un rôle reste contextuel. Dans une autre équipe ou une autre entreprise, rien n'assure de pouvoir retrouver le même.

L'attitude du manager par rapport au développement des rôles dans l'équipe :

S'ils sont positifs, les rôles, comme nous l'avons vu, participent à la performance globale de l'équipe, le manager doit donc voir leur émergence comme un signe positif.
Cependant, il ne peut décréter ou imposer des rôles. Il peut juste faciliter leur apparition et maintenir les conditions de leur épanouissement.
Laisser éclore les talents et participer à leur croissance est aussi un aspect du manager "Jardinier".




Vos réactions
Vous pouvez apporter des commentaires ou poser des questions sur cet article.


Partagez cet article :